Aller au contenu

Voyages en Résistances

Dans ce jeu vidéo, les joueurs incarnent, seul ou en groupe, un agent de liaison fictif de la Résistance au printemps 1944. Ils doivent réaliser des missions pour développer un réseau de Résistance dans leur espace proche, grâce à la géolocalisation.

Durant l’année scolaire 2020-2021, une vingtaine d’élèves du collège Antoine Audembron (Thiers) ont eu l’opportunité de créer leurs jeux de pistes numériques géolocalisés. Ces jeux avaient pour objectif de raconter des épisodes de l’histoire de la ville de manière ludique. Cet article vous présente les ambitions du projet et les contours de sa mise en œuvre. Bonne lecture !

Parmi les missions proposées, l’agent peut déposer un tract, dessiner un manuscrit, etc. Si le personnage qu’incarnent les joueurs n’ont jamais existé, les missions et différents documents mis à disposition dans l’application sont basés sur des faits historiques. Par l’intermédiaire des notifications, ils sont informés sur le déroulé des différents événements.

Une application pédagogique

Lors de la présentation, Fabien Collini, un des créateurs du jeu, nous a présenté différentes utilisations pédagogiques. Le jeu étant disponible gratuitement, il était possible de faire jouer les élèves puis de faire des retours d’expérience en classe sur leurs activités de résistance.

Une deuxième possibilité était d’intégrer du contenu éducatif à l’intérieur du jeu. En effet, le jeu intégrait des capsules vidéo et de courts textes sur la Seconde Guerre mondiale qui apparaissaient sur la carte à proximité des joueurs. Ainsi, Fabien Collini proposait d’inclure des fiches écrites par les élèves. La géolocalisation permettant de placer ces fiches d’histoire locale à des points signifiants.

Une journée d’étude sur la Résistance

Autour de cette proposition, j’ai construit une demi-journée autour de la Résistance à Thiers en collaboration avec le service pédagogique des Archives départementales du Puy-de-Dôme (Corinne Dale). Nous avons constitué des dossiers thématiques : sur plusieurs Résistants, sur la vie à Thiers pendant l’Occupation, sur la venue du Maréchal Pétain, etc.

https://www.pearltrees.com/williambrou/documents-d-archives/id31330839?embed=2&d=202201181115

Réunis en groupe, mes élèves de troisième ont travaillé ont procédé à un dépouillement des documents (nature du document, auteur, date, extraction des informations relatives à la Résistance à Thiers). Puis, ils ont écrit une synthèse à intégrer dans le jeu.

Rencontre avec une Résistante

Pour compléter cette séance, nous avons fait venir Madeleine Mayet, fille de Résistant et résistante elle-même aussi à Thiers. Elle a pu raconter son expérience de guerre, notamment à Vichy où elle faisait ses études, et des anecdotes sur son père. Les élèves ont pu ensuite lui poser des questions.

Une expérience avortée à cause du confinement

Malheureusement, ce projet n’a jamais abouti à cause du premier confinement. Nous avons essayé de continuer la production et la correction des fiches en classes virtuelles.

Aujourd’hui le jeu n’existe plus. Les élèves et moi-même en gardons toutefois un très bon souvenir. Et je ne doute pas que cette expérience a marqué les élèves.